ASBL Association Anne-Marie Nihoul

Pour montrer votre soutien à notre lutte ce serait gentil de laisser un message dans notre livre d'or..

 

Numéro 8 - Octobre 1996

Editorial - Les activités du semestre - Les aides aux malades

Le mois d’août 1996 restera gravé longtemps dans la mémoire de beaucoup d’entre nous. Le sort horrible de Julie, Melissa, An, Eefje (et peut-être d’autres) nous a tous bouleversés.

Depuis 5 ans, nous essayons que le nom de « Nihoul » soit diffusé et représente pour le maximum de personnes le combat qu’Anne-Marie avait entamé et que nous poursuivons. L’actualité a fait et continue à faire en sorte que ce nom de Nihoul soit connu de tous et associé à la honte générale. Nous espérons que la répétition quotidienne de ce nom n’a provoqué chez personne de confusion au sujet de notre fondation.

Ce périodique, assez bref, comprend une invitation à nos trois prochaines activités. Dans quelques semaines vous recevrez un autre périodique qui fera le bilan de nos cinq premières années d’activités et qui vous présentera plus en détails le grand concert que l’ensemble Laetare de La louvière nous offrira le jour du 5 ° anniversaire du départ d’Anne-Marie.

Nous espérons vous rencontrer à une de ces activités.

Merci de vos encouragements qui ne manqueront pas de nous arriver suite à cet envoi et bonne lecture.

haut de page

Les aides reçues depuis le dernier périodique.

Chaque année se déroule à Saint-Germain un grand jogging qui a la particularité d’offrir dans son parcours la traversée du salon d’un château ! Les organisateurs de cette manifestation nous avaient permis, en 1994, de présenter notre association aux participants. Cette année ils ont décidé d’intervenir directement en faisant un don de 5 000 frs.

Les Olympiades d’Eghezée ont été organisées pour la 9° année : plus de 650 jeunes participent à des épreuves sportives dans le cadre de la braderie locale. La Fondation est chaque fois aidée : 35 000 frs ont été mis à la disposition des malades.

A l’institut Saint-Berthuin de Malonne, les élèves de première et deuxième année participent à un cours intitulé « Gestion Collective de Projets Pluridisciplianires », qui permet aux élèves, ensemble, de décider, organiser et réaliser un projet (une journée à l’Eurospace center, une excursion commune ou la réalisation d’une pièce de théâtre, ...). Ils doivent financer, si nécessaire, ce projet. En fin d’année scolaire passée, deux classes ont décidé de nous céder leur fonds de caisse : 788 francs (de la 1°C) et 2700 francs (de la 1°F) nous ont été remis. Merci.

A Malonne toujours, les rhétos de l’institut ont, eux aussi, fait don de leur fond de caisse à notre association : 6100 francs qui, bien sûr, seront cédés à la famille d’un malade.

Dans le dernier périodique, nous faisions écho de la réussite du souper organisé par la famille de Christian, malade décédé le 1 septembre 1995. Aux 155 820 francs de bénéfice, il nous faut ajouter 10 000 francs représentant le montant du sponsoring que la Région Wallonne avait promis.

Evelyne et Joël se sont mariés le 1 juin dernier : ils avaient proposés à leurs amis et connaissances d’aider la Fondation plutôt que de les couvrir de fleurs ou de télégrammes : 23 600 frs constituent le montant obtenu par cette « liste de souscripteurs ». Un grand merci et encore une fois tous nos voeux de bonheur aux deux jeunes mariés.

Catherine et Louise sont deux soeurs de 12 et 8 ans qui réalisent un journal familial hebdomadaire, avec l’ordinateur familial Ere et choeur symphonique).E lles ont proposés à leurs grands-parents, oncles, tantes et amis de s’abonner et ont promis que les bénéfices seraient pour la fondation. Toutes les initiatives sont bonnes : ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières. Merci au « Catholou Journal ».

Comme chaque fois l’envoi du périodique est suivi par une réponse immédiate de votre part sous la forme de dons privés : plus de 150 000 francs sont arrivés sur nos comptes. Nous rappelons que chaque personne qui versent un minimum de 1000 francs, sur l’ensemble de l’année, reçoit dans le courant du mois de février de l’année suivante une attestation lui permettant d’obtenir l’immunisation fiscale de cette somme.

haut de page

Quelques exemples de l’aide accordée aux malades.

Avec chaque malade que nous aidons, des liens se créent plus ou moins facilement surtout avec Jean-Marie qui les rencontre personnellement. Nous recevons régulièrement des nouvelles de malades que nous avons aidé et qui sont guéris, comme la petite Corine. Malheureusement, il y a aussi ceux qui, malgré leur courage, doivent abandonner la lutte et laisser leurs familles avec des questions sans réponse. Nous avons ici une pensée pour Jean-Paul et pour Juliette, deux malades qui continuent à veiller sur leur famille d’une autre manière.

Jean-Luc est malade et veut aussi aider les autres : il a établi au profit de la fondation un ordre permanent ! Des échéances financières l’ont pourtant contraint à solliciter une aide de 18 000 francs sous forme d’un prêt qu’il s’engage à rembourser. Il est bien entendu que nous avons accédé à sa demande tout en lui rappelant que c’est votre argent qui nous permet d’aider les familles et qu’il n’a jamais été dans nos intentions de le prêter mais bien de le céder pour permettre de compenser quelque peu les ennuis apportés par la maladie.

Fabian est décédé en 1993 et sa famille nous aide énormément : dans le dernier périodique nous rappelions que c’est plus de 500 000 francs au total qu’ils ont déjà rassemblé pour notre association. La lenteur administrative est telle que la dernière facture au nom de Fabian vient d’être établie : 30 198 francs ont été payés à la clinique.

Pour aider Muriel dans le gestion de son budget nous avons versé 75 000 francs à la famille : cette somme correspond aux diverses factures de médicaments et de traitements qui ont toutes été honorées par la famille. Nous savons que chaque malade met un point d’honneur à régler ses factures médicales, et nous nous voulons que la vie familiale soit la moins perturbée possible par ces ennuis matériels. Nous sommes également intervenus pour 17 145 dans les frais d’aide familiale que l’état de santé de Muriel avait rendu nécessaire.

Les autres périodiques

haut de page

Les autres périodiques

Mesurez votre audience